Céline Huteau, Céramiste à Fontainebleau

L’enfance et l’adolescence se passent au conservatoire régional d’Angers section danse, ce qui m’amène vers de longues et merveilleuses études d’art, musique et danse à Paris. Après avoir exercée le métier de danseuse professsionnelle, je rencontre Anne Trégloze, sculpteur, lors d’un cours de modelage.

Je découvre alors l'argile et devenir potière s’impose comme une évidence, je décide donc, de me former au métier de potier.

 J'ai suivi une formation de tourneur (CAP) au CNIFOP en Puisaye, puis dans un second temps j'ai appris à créer les émaux dites de hautes températures auprès d’Héléna Klug et Véronique Depondt.

Cet apprentissage dense fut surtout un beau chemin de rencontres qui ont toutes comptées dans la construction de mon identité de potière, elles m’ont transmis ce très beau métier qui fait de moi une professionnelle passionnée.

Au printemps 2010, je décide de voler de mes propres ailes et de crée mon atelier «Instants d’argile» à Vincennes (94300).

Pièces uniques et petites séries, toutes mes céramiques sont utilitaires et décoratives. Des créations entièrement réalisées de manière artisanale dans mon atelier en Seine et Marne.

Pour ce faire, j’utilise les techniques traditionnelles de céramique avec une approche créative minimaliste. Les lignes épurées soulignent le mouvement, notion importante autour de laquelle je conçois mes créations.

J’aime façonner la porcelaine pour sa force, sa douceur et sa blancheur. De la pureté d’une matière, émaillée ou non, laissant place à ce qui est de la terre, je ne cherche pas à représenter mais à offrir un visuel et une matérialité, toujours emprunts de chaleur : celle de cet attachement à l’objet.

Extrait de l’éloge de la main d’Henri Focillon


« Merveilleux pouvoir de la main qui fait de l’objet une parole, le lieu d’une rencontre.

L’esprit fait la main, la main fait l’esprit…La main arrache le toucher à sa passivité réceptive, elle l’organise pour l’expérience et pour l’action.

Elle apprend à l’homme à posséder l’étendue, le poids, la densité le nombre. Créant un univers inédit, elle y laisse partout son empreinte.

Elle se mesure avec la matière qu’elle métamorphose, avec la forme qu’elle transfigure. 

Educatrice de l’homme, elle le multiplie dans l’espace et le temps »