Merveilleux pouvoir de la main qui fait de l’objet une parole, le lieu d’une rencontre. L’esprit fait la main, la main fait l’esprit… La main arrache le toucher à sa  passivité réceptive, elle l’organise pour l’expérience et pour l’action. Elle apprend à l’homme à posséder l’étendue, le poids, la densité le nombre. Créant un univers inédit, elle y laisse partout son empreinte. Elle se mesure avec la matière qu’elle métamorphose, avec la forme qu’elle transfigure. Educatrice de l’homme, elle le multiplie dans l’espace et le temps. » 
L'éloge de la main Henri Focillon